Oliviero Toscani séminaire

Oliviero Toscani · la photographie de mode

L’envie, la provocation et la stimulation. Oliviero Toscani encourage les étudiants de l'Istituto Marangoni.

L'importance du styling dans la photographie de mode racontée par un gourou de l’image. Il s'agissait d'une rencontre à l’affiche de la stimulation et de la provocation, celle de Oliviero Toscani avec les étudiants de l'Istituto Marangoni qui clos la première série de séminaires avec des professionnels de la mode et des entrepreneurs organisée par l'école de Milano.

Le personnage Oliviero Toscani n'a pas trahi les attentes des nombreux étudiants qui ont accourus pour entendre l’une des voix des plus visionnaires et provocatrices de la photographie publicitaire et de mode de notre pays. Toscani a tracé, en présence des étudiants, son travail avec l'image et sur l'image, en partant du début de sa carrière, il y a environ 50 ans, au service de magazines de mode internationaux. Une série d'images emblématiques et célèbres qui ont changé à jamais notre approche de la photographie sont ensuite transmises sur l’écran géant pour raconter une vie faite de formes et de figures qui racontent des parcours, des histoires, des batailles, des événements d'importance sociale ou des campagnes en faveur de l'homme et de ses droits.

De nombreux travaux avec Benetton jusqu’aux couvertures de certains des plus important magazine de mode Italiens et du monde entier, Oliviero Toscani a retracé son histoire de professionnel en reniant des croyances erronées desquelles, dit-il, les jeunes d'aujourd'hui sont imprégnés.

"La photographie est l'un des arts les plus simples - dit Oliviero Toscani. Qui d'entre nous n'a jamais pris une photo? La différence est dans ce que l'image raconte, l'histoire derrière elle, sa contextualisation. Ne passez pas votre temps devant un écran ou enfermé dans une chambre. Vous ne deviendrez jamais des stylistes de cette façon. Vivez votre contexte historique, respirez-le et racontez-le comme personne ne l’a jamais fait en essayant de le réinventer, de le re-imaginer dans votre travail de stylistes. Parce que aujourd’hui vous avez accès à tout, il y a quelque temps c’était très difficile de faire de la recherche, aujourd’hui tout est disponible: le passé et le présent sont dépourvus de surprises pour vous et sont toujours accessibles. Passer trop de temps à le regarder signifie tomber dans la tentation de copier ce qui a déjà été fait par d'autres. L'artiste est, par conséquent, celui qui est tout simplement capable de bien faire ce qu'il fait, qui n'a pas peur d'oser et de risquer de créer quelque chose qui ne saura probablement pas recueillir le consentement. Ayez donc du courage, je vois trop de jeunes perdre du temps et de l'énergie sur la conformité, visant exclusivement la réussite et l'acceptation du public. Qui ne cherche que cela n’innovera jamais, cela s'applique à la mode comme pour toutes les autres disciplines ".

Toscani a donc mené une discussion sur la photographie de mode qui a toujours été  pour lui un terrain d'essais libre, beaucoup plus libre que ce que la publicité lui a permis au cours de sa longue et fructueuse carrière. Dans ce travail, l'œil et la créativité du styliste jouent un rôle clé parce que lorsque l’on fait une photo de mode, seul le styliste peut donner au photographe un point de vue différent en montrant des choses que le photographe n’arrive pas voir, et auxquelles il n'avait pas pensé.

Être des stylistes signifie alors, selon Toscani, avoir toujours le but d'améliorer le produit et de s'améliorer, ne jamais être satisfait du résultat qui a été atteint et se demander si la même chose aurait pu être mieux faite ou faite différemment. C’est cela que Oliviero Toscani a appris de certains des plus grands stylistes de mode dans le monde avec lesquels il a travaillé et qui lui ont transmis la culture de l'imagination, ce sur quoi il invite une nouvelle fois les étudiants à réfléchir. "Ne vous arrêtez pas à ce que vous voyez, cela tout le monde peut le faire, ne vous contentez pas, soyez plus."