Cecil Ravelas

Au sommet de sa carrière en tant que chargée de projets aux Philippines, Alumna Cecil Ravelas est attirée par la capitale du design, Milan, pour continuer à développer ses compétences et ses connaissances. En suivant les tendances du marché et la demande de son pays d’origine, Cecil suit le cours de design du hôtel-boutique d’Istituto Marangoni. Dans cette brève interview, elle raconte comment son projet de formation à l’Istituto Marangoni s’est transformé en l’un des hôtels-boutiques les plus intéressants de Palawan, aux Philippines, récemment paru dans le magazine Forbes.

Qu’est-ce qui vous a amené à Milan des Philippines?

Au cours des dernières années, nous avons constaté un intérêt croissant pour le développement des casinos et des hôtels aux Philippines. J’ai été personnellement impliqué dans plusieurs projets en tant que directeur / gestionnaire de projet pour la plupart des propriétaires; expérience qui a attiré mon attention sur le design, en particulier sur le design de luxe et d’hôtellerie. Au cours de ces projets, je me suis souvent rendu à Milan pour la recherche de matériaux et je me suis trouvé profondément fasciné par sa culture qui, inévitablement, a influencé ma sensibilité esthétique. C’est pourquoi, lorsque j’ai pensé poursuivre mes études pour mieux satisfaire mes clients, il était naturel que je choisisse Milan et son environnement dynamique. Je me suis donc inscrit au cours de boutique-hôtel à l’Istituto Marangoni.

Comment était-ce d’étudier au cœur du design?

Ce qui était intéressant dans les études à Milan, c’est que tout ce qu’il y avait à voir – matériaux, sites, etc. – n’est qu’à quelques mètres des locaux de l’école! Ce n’est pas quelque chose que vous venez de lire dans les livres ou que vous voyez dans les catalogues. Je pense que Milan est au centre du design offre une grande opportunité pour les apprenants avec sa riche histoire, sa richesse de culture et de matériaux. Son apprentissage de la source elle-même.

Quelle est la valeur ajoutée d’étudier dans un institut italien comme l’Istituto Marangoni?

Pendant le cours, je me suis immergé dans un design contemporain, luxueux et sophistiqué. Mon tuteur et mentor, Ester Manitto, nous a sortis de la salle de classe avec mes collègues et nous a conduits dans les hauts lieux de la ville en tant qu’observateurs d’un excellent design. L’exercice m’a donné l’occasion d’approfondir mes connaissances sur la beauté des choses. Nous avons été exposés à une variété de matériaux disponibles: pierre, textile, céramique, etc. Nous sommes allés voir les œuvres des grands designers de l’époque: Patricia Urquiola, Antonio Citterio, Giorgio Armani, Claudio Silvestrin. Ester nous a fait voir les choses à travers les yeux de Bruno Munari, Achille Castiglioni et AG Fronzoni. C’était une période si courte mais il me suffisait de voir les choses différemment. En tant que designer, je dirais que mes œuvres proviennent d’une expérience plus distillée, de beaucoup d’introspection et de nombreuses recherches.

Comment est né votre projet pour le Lagun Boutique Hotel?

Au cours de notre étude, nous avons été chargés de développer un projet qui représente notre pays. Chose intéressante, j’étais au milieu d’une commission pour faire une station à El Nido, Palawan. Palawan a constamment été élue la première destination de voyage dans le monde. Par conséquent, c’était le matériau idéal pour mes exigences de cours. Au cours de l’exercice, Ester nous rappelait toujours que notre hôtel de charme devait raconter l’histoire unique de l’endroit. Elle a insisté sur le fait que le processus de recherche est important et que notre sélection de matériaux devrait être basée sur le concept ou le cadre de conception que nous avons défini. Nous devions donc rechercher les bons matériaux qui traduiraient parfaitement notre concept. La recherche fait tout, si vous voulez raconter une histoire que les gens seront prêts à croire.

C’est ainsi que sont nés les travaux initiaux et le concept de The Nest, dans les murs de l’Istituto Marangoni. Comme le nom du projet l’indique, je me suis inspiré du nom de la ville, El Nido, traduit par «le nid». Nido est le mot espagnol pour le nid des martinières qui se trouvent dans les crevasses calcaires de la ville. La récolte du nid à El Nido, Palawan a été enregistrée dès la colonisation antérieure à la colonisation espagnole. C’est donc l’histoire principale à raconter.

Quelle était l’idée de départ pour The Nest?

Le panneau de matériau et les images que j’ai présentés au cours de la formation étaient un complexe de villas de luxe, composé de sols en calcaire beige et de tissus Salvatori Stone et Dedar. La palette était assez neutre avec des pierres beiges similaires au sable de la plage et des pierres sombres accentuées semblables à la grotte calcaire trouvée à El Nido. La texture stylisée du nid était déjà adaptée aux détails des accents de plafond.

Comment le projet a-t-il évolué après avoir obtenu son diplôme de l’Istituto Marangoni?

Le projet a encore évolué en prenant en considération le type de clientèle que l’hôtel pourrait accueillir. Dans ce cas, je savais que ce serait le marché du Millenials et que l’hôtel devait donc présenter un caractère jeune et amusant, digne d’Instagram. Avec la nécessité de créer une expérience visuelle forte pour le client, The Nest s’est lentement transformé en hôtel Lagun. Le nid en tant que poignée visuelle a été conservé dans le projet de conception de l’hôtel Lagun. Dans la nature, les nids sont construits sous différentes formes et dans des matériaux divers, en fonction des ressources disponibles pour l’oiseau. De même, je me suis demandé: si les humains construisaient un nid, à quoi ressemblerait-il? Tout au long de l’hôtel, on trouve un nid – différentes formes de lampes et de meubles en peau de fil, de métal ou de rotin.

Et que dire de l’histoire…?

L’histoire a également évolué… Palawan est connue pour sa diversité marine, ce qui en fait une partie de l’histoire que nous avons voulu raconter aux clients de l’hôtel. Pour créer une variation visuelle dans chaque zone, nous avons introduit des couleurs à l’accent brillant dérivées de la on fait l’expérience pendant la plongée en apnée. Cela a été appliqué dans la salle à manger et l’une des chambres. Dans certaines chambres, nous avons introduit la couleur jaune vif et turquoise ainsi que le motif du paon Palawan. Il a été adapté dans un revêtement mural d’accent graphique. Une autre chambre est rendue dans les tons de rouge, violet et orange. Ces couleurs représentent les nattes tissées trouvées à Palawan et rappellent également la fiesta banderitas de la ville. L‘idée derrière tout cela était de réintroduire dans l’invitation à vivre l’aventure vécue à Palawan en déclenchant sa mémoire grâce à l’utilisation des couleurs et des motifs trouvés à l’intérieur de l’hôtel.

Pour en revenir à l’imbrication, nous savons que c’est aussi un processus d’assemblage des matériaux trouvés. Dans le cas de Lagun, les voyageurs fatigués viennent se réfugier ici et apportent avec eux une collection de souvenirs et d’expériences qui peuvent tous être tissés dans un souvenir heureux à partager avec les autres clients de l’hôtel.

 

PAYS
Philippines

PROFESSION OU MARQUE
Design Project Manager

ÉCOLE
Milano school of design

ANNÉE DU DIPLÔME
2016

Remplissez le formulaire, nous vous rappellerons dans les 4 heures qui suivent (heure de travail).

Confidentialité

Je déclare avoir pris connaissance des informations telles que visées à l’art. 13 du RGPD 679/16 et je consens au traitement de mes données.

email   J'accepte   Je n'accepte pas

téléphone   J'accepte   Je n'accepte pas

Je consens au traitement de mes données à des fins de profilage.


  J'accepte   Je n'accepte pas